Société d'Agriculture Sciences et Arts de la Sarthe

Société d'Agriculture Sciences et Arts de la Sarthe

54- Prosper Auguste Anjubault

Prosper Auguste Anjubault

par Georges Bigot

 

 

           Prosper-Auguste Anjubault est né au Mans le 29 nivôse an 5 (18-01-1797) de Jacques-Procope Anjubault et Marguerite Merriau. Il décédera au Mans rue Erpell le 25 septembre 1867.

Il fut d'abord clerc de notaire au Mans chez Maître Faribault puis s’installa comme notaire à Vallon-sur-Gée en février 1832, mais céda cette charge dès l'automne, préférant résider au Mans, lieu plus facile pour les recherches sur diverses disciplines qui le passionnaient déjà.

       En 1839 il est nommé bibliothécaire de la ville du Mans. Il restera en poste jusqu'en 1867 et y réalisera un travail important d'organisation et de classement.

         Le 24 mars 1835 il est admis comme membre de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts de la Sarthe. Il y occupera rapidement des fonctions qui correspondaient à ses compétences, rédacteur du bulletin en 1836, secrétaire en 1837, archiviste adjoint en 1839, vice-président en 1843. Il sera élu président pour un an en décembre 1844, poste où il remplaçait le docteur Almire Lepelletier. Il sera de nouveau vice-président par la suite.

 

Election de Prosper-Auguste Anjubault le 17 décembre 1844

(procès-verbaux de la Société)

 

 

        D'après F. Legeay dans  sa « nécrologie et bibliographie  contemporaine (1844-1880) de la Sarthe », il ne publie pas moins de 66 articles ou opuscules entre 1834 et 1867 sur des sujets extrêmement variés. Sa passion initiale pour la botanique et la zoologie va inspirer nombre d'études sur les vertébrés, les poissons, diverses plantes, ou les parasites animaux avec des articles qui paraissent étonnants aujourd'hui comme ceux sur les hannetons (dans le bulletin de la SASA en 1862 et en 1865).

          Il va toujours s'intéresser à la modernisation de l'agriculture avec des études sur les insectes ravageurs ou le loup, ou par exemple des notes sur un essai d'une nouvelle variété de pommes de terre à Beaufay en 1855 (bulletin de la SASA 1856).

          Il publie surtout nombre d'études historiques sur la ville du Mans, l'abbaye Saint-Vincent, l'Épau, et des articles sur des découvertes locales, tombeaux, monnaies, outils, etc.

        Au niveau de la SASA il publie en 1857 une notice bibliographique sur les dates, l'ordre et les sujets des publications de la Société d'Agriculture Sciences et Arts de la Sarthe depuis 1761 jusqu'en 1857.

           Sur le plan patrimonial en mai 1841 il achète à Mme Amys du Ponceau née Alexandra Bouteiller de Chateaufort (sœur de Henri Charles Bouteiller de Chateaufort maire du Mans sous la Restauration) le petit château de Saint-Cher à Beaufay avec des terres. Pour l'histoire, ce fief fut possédé au 17e et 18e siècle par la famille Amellon de Saint-Cher, famille de magistrats du Mans dont l'hôtel situé dans l'ancienne Grand-Rue perpétue le souvenir. Après son décès (célibataire) ce bien va passer à sa sœur (aussi célibataire) puis à ses neveux dont le député du Tarn et Garonne Joseph Lasserre.

          Il publia aussi diverses études dans nombre de journaux et revues : le bulletin de la SASA, les Affiches du Mans, le Messager de la Sarthe, la Chronique de l'Ouest, etc. et collabora avec des historiens de l'époque comme Hauréau ou Cauvin.

 

            Sur Prosper-Auguste Anjubault on peut consulter :    

            - Prosper-Auguste Anjubault naturaliste manceau par Ambroise Gentil, dans Bulletin de la SASA

            - Nécrologie et bibliographie contemporaine de la Sarthe 1844-1880, de F. Legeay

              Ed. Leguicheux  Gallienne : article Anjubault

 

 

 

 



10/01/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres